2020 : On fait le bilan ?

2020 : On fait le bilan ?

Forme d'emploi présentée comme un moyen efficace de multiplier les expériences professionnelles et de construire un parcours professionnel, l’intérim a développé des outils de formation, de gestion des compétences et d'insertion.

Bien qu’un entretien annuel d'évaluation ne soit pas obligatoire, votre agence vous a peut être invité à ce temps d’échange…


Qu’avez-vous à y gagner ?

La plupart du temps à l’initiative de l’employeur, ce moment peut constituer un moyen de vous faire connaitre et de poser les jalons pour la réalisation de vos projets personnels et professionnels.


Et si c’était vous qui le demandiez ?

  • Pour avoir une vision à court ou long terme des évolutions possibles dans l’entreprise utilisatrice dans laquelle vous êtes ou bien dans d’autres.
  • Pour exprimer vos souhaits et projets professionnels.
  • Pour connaitre les opportunités d’accompagnement que votre agence peut mettre en œuvre avec et pour vous.

L’entretien peut également être le moment d’évoquer vos souhaits d’accès à la formation et de faire valider les compétences acquises au fil des missions.

La prise en charge financière par votre agence n’est pas automatique, mais celle-ci va vous accompagner dans la recherche de financements des actions de formation pour développer votre employabilité. C’est son intérêt ! CPF, CDPI, CPIPI, bilan de compétences, VAE, formation en alternance… On a la tête qui tourne à l’évocation de tous ces dispositifs ! Votre agence va vous aider, mais vous pouvez également solliciter votre conseiller en évolution professionnelle : c’est un service gratuit de conseil et d'accompagnement qui vous apporte des solutions personnalisées et concrètes, quel que soit le niveau d'avancement de votre projet[1].


Voici quelques témoignages sur ce temps d’échange :


Il a permis à Séverine de préciser son objectif en testant des secteurs variés et différents postes tels que la manutention, l’étiquetage, le métier de fleuriste, le travail sur machine dans l’industrie … «Ce que j’aime dans l’intérim, c’est la possibilité d’aller dans différentes entreprises, d’accéder à beaucoup de postes. » 


Ibrahim a confirmé qu’avec l’aide de son agence et sans compter ses efforts, il a réussi à nettement augmenter ses revenus. « Lorsque j’étais paysagiste, je gagnais 20 % de moins, financièrement, la prime de précarité est un atout, ajoutée aux primes diverses versées dans l’industrie ». 


Enzo a quitté son dernier CDI voilà 1 an et demi « parce que je ne m’entendais pas avec l’employeur ». Il a passé ses Caces grâce son CPF[2] et a intégré un grand groupe automobile dans la région Nord. « Je voulais absolument entrer chez eux parce qu’ils proposent des missions d’intérim longues, ce qui est très confortable. Je repère et choisis mes entreprises comme ça »


Cynthia est entrée dans l’intérim car c’est une solution pour trouver rapidement un emploi. « J’étais éducatrice sportive, puis ambulancière. J’ai fait quelques missions qui se passaient bien alors mon agence m‘a suggéré de faire un bilan de compétences et je me suis trouvé un goût pour l’organisation. Cela m’a menée au métier de magasinier-cariste. » Depuis 7 ans, Cynthia apprécie de varier ses expériences sur de nombreux postes : réception, expédition, préparation de commandes, gestion de stock. « L’intérim permet de toucher à toutes les entreprises avant de choisir un CDI qui plaise vraiment »


Et vous, c’est peut-être le bon moment pour faire le bilan ? Contactez votre agence !


[1] http://www.mon-cep.org/

[2] Compte Personnel de Formation